Le Groupe SACPA propose à ses clients depuis de nombreuses années des solutions innovantes, grâce à sa fondation d'entreprise Clara, pour résoudre de manière éthique et responsable les problématiques des colonies de chats errants qui font souvent débat.

Gestion des colonies de chats libres

Une politique de collaboration innovante avec les collectivités

Dans toutes les villes de France, la problématique des colonies de chats errants fait débat. Véritable fléau pour les uns, compagnons fidèles permettant de rompre l’isolement social pour les autres, les populations de « chats libres » mobilisent autant de fervents défenseurs qu’elles peuvent susciter le rejet. Les maires des communes doivent bien souvent endosser le rôle d’arbitre.

 

La question est de savoir dans quelle mesure ces populations de chats peuvent avoir un vrai rôle dans la Cité tout en respectant un partage équitable de l’espace urbain entre l’homme et l’animal. Pendant longtemps, le devenir de ces chats était très incertain. Trop nombreux pour être hébergés sur le long terme et trop sauvages pour être placés dans un foyer. Il s’agissait véritablement d’un casse-tête pour les élus, les usagers, les professionnels de la filière et les associations.

 

Dès sa constitution, la Fondation Clara a placé le devenir de ces chats au centre de sa réflexion et propose aujourd’hui des solutions de gestion efficaces, pérennes et éthiques. Clara s’engage aux côtés des collectivités locales et offre son expertise dans ce domaine en assurant les opérations de capture, de stérilisation et d'identification. Les chats sont ensuite relâchés sur place ou placés dans un pôle de vie pour envisager à terme une adoption. 

Pour tout renseignement complémentaire ou pour les communes déjà clientes, établir une convention de gestion de colonies de «chats libres» (article L.211-27 du Code rural) avec Clara, nos équipes sont à votre disposition via notre formulaire de contact ci-dessous ou par téléphone au 05 53 89 60 59 (choix 1). 

La stérilisation, une solution durable pour tous...

Éliminer purement et simplement les colonies de chats libres pose trois problèmes majeurs :

  • C’est éthiquement inacceptable et à l’ère où le citoyen prend de plus en plus conscience des enjeux environnementaux, la prise en compte de la condition animale ne peut plus être laissée de côté.

  • C’est biologiquement totalement inefficace. La nature ayant horreur du vide, les colonies éliminées laissent une niche écologique vide qui sera rapidement recolonisée par d’autres chats, à fortiori si des lieux de nourrissage existent à proximité, ce qui est très souvent le cas en ville.

  • C’est socialement dangereux car ces colonies de chats fédèrent autour d’elles des passionnés, des « nourriciers et nourricières » qui en prennent soin.

La stérilisation permet de résoudre bon nombre de problèmes posés par la présence de ces chats :

  • Les nuisances sonores liées aux périodes de reproduction (bagarres, miaulements…) disparaissent.

  • Les risques sanitaires de transmission de maladies aux chats domestiques sont limités grâce à la limitation des comportements agressifs et des bagarres, du fait même de la stérilisation.

  • Les dégradations causées par un nombre trop important de chats disparaissent progressivement grâce à une régulation en douceur du nombres d’individus.

  • L’ensemble des professionnels de la filière s’accorde sur le fait que la stérilisation et le relâchage des animaux sur site est la seule solution durable et efficace pour gérer harmonieusement les populations de chats libres en zone habitée.

Logo Clara - texte blanc.png

La gestion des populations de chats libres pose de réelles questions bien au-delà de la stricte gestion "comptable" d’un nombre d’individus constituant une colonie :​

  • Quelle place veut-on donner à l’animal dans l’espace public ?

  • Comment équilibrer le partage de l’espace entre l’animal et les activités humaines ?

  • Comment pérenniser le lien social que l’animal contribue à générer entre les personnes et prévenir les éventuels risques que ferait peser une surpopulation de chats dans un quartier ?

  • Quel statut pour ces chats qui ne sont pas réellement divagants ou perdus, appartiennent à tous sans appartenir à personne ?

Nos équipes sont à votre disposition pour tout renseignement complémentaire. N'hésitez pas à compléter le formulaire ci-contre pour bénéficier d'une réponse dans les meilleurs délais.

Nous vous rappelons que les conventions de gestion de chats libres Clara sont exclusivement réservées aux clients du Groupe SACPA ayant un contrat en cours pour la gestion de leur fourrière animale.

Nous contacter

En soumettant ce formulaire, j’accepte que mes informations soient utilisées par le Groupe SACPA pour me contacter. Politique de confidentialité.